« Finding an Equilibrium » à la Coningsby Gallery

Londres, le 30 novembre 2012, Art Media Agency (AMA).

Moroccan Fine Art annonce sa prochaine exposition « Finding an Equilibrium » à la galerie Coningsby de Londres, du 3 au 8 décembre 2012. L’exposition donnera à voir les œuvres de deux artistes marocains reconnus, Salah Benjkan et Noureddine Chater, ainsi que du jeune et prometteur Karim Attar. L’exposition se concentre sur le thème du Maroc, pays exotique, original, ensoleillé et en pleine transformation, et plus spécifiquement sur les métamorphoses amenées dans le pays par l’influence occidentale, telles qu’une urbanisation rapide et un mélange des genres entre tradition et modernité. Le pays devient ainsi une nouvelle plate-forme artistique, offrant la possibilité de travailler et de créer avec une liberté plus grande.

L’exposition est parrainée par Son Altesse Royale la princesse Lalla Joumala Alaoui, ambassadrice du Royaume du Maroc au Royaume-Uni.

Salah Benjkan s’intéresse à la jeunesse du Maroc, travaillée par les incertitudes liées à son identité culturelle et politique. Ses tableaux sont pleins de créatures enfantines colorées, joyeuses à première vue, mais en réalité mélancoliques. D’autre part, Noureddine Chater présente dans « Letters in movement » le résultat de sa recherche incessante influencée par les métamorphoses de la société actuelle. La calligraphie arabe est pour lui une source d’inspiration, en tant qu’elle devient langage, mouvement et trace. Karim Attar est le porte-parole de la jeunesse marocaine en quête d’identité, et de ses frustrations face aux conventions de la culture et de la société. Ses tableaux représentent souvent le corps humain dans un état transitoire, dans un langage pictural spécifique né de son esprit rêveur.