Oeuvres inédites de Käthe Kollwitz au Brooklyn Museum : l’expressionnisme allemand et le fardeau de la guerre

Brooklyn, le 3 janvier 2013, Art Media Agency (AMA).

Du 15 mars au 15 septembre 2013, le Brooklyn Museum exposera des œuvres de l’artiste expressionniste allemande Käthe Kollwitz, à travers une collection de rares estampes illustrant les thèmes de la guerre, de la lutte sociale et du déclin des classes laborieuses. L’œuvre de Kollwitz se caractérise par sa compassion pour les moins fortunés, qu’il transmet comme sculpteur, peintre et graveur au début du XXe siècle. Sa technique de dessin lui vient d’une école d’art pour femmes de Berlin, seule ville où elle put trouver un lieu où les femmes avaient le droit d’apprendre l’art.

L’œuvre de Kollwitz, jugée « dégénérée » par le régime nazi, fut retirée des galeries et musées lorsqu’Hitler arriva au pouvoir. L’artiste fut profondément ébranlée par la mort de son fils durant la Première Guerre Mondiale. Nombreuses de ses œuvres ont été placées dans des cimetières et mémoriaux en commémoration de la guerre.