La plus grande exposition de Wang Keping à Pékin

Pékin, le 17 septembre 2013, Art Media Agency (AMA).

UCCA, Ullens Center for Contemporary Art, présente « Wang Keping », une exposition de plus de cinquante œuvres d’un des premiers sculpteurs contemporains chinois. Seront exposés plusieurs moments des 35 années de carrière de l’artiste. L’exposition couvre donc un large éventail de thèmes et de sujets. L’exposition personnelle de l’artiste a lieu du 27 septembre 2013 au 5 janvier 2014.

Wang Keping, né à Pékin en 1949, vit désormais en France, mais retourne à Pékin à l’occasion de sa plus grande exposition jamais présentée en Chine jusqu’alors. Son matériel est le bois et ses sculptures font trente centimètres à plusieurs mètres de hauteur. Son travail évoque le grotesque, la beauté et l’abstraction sublime. Ses œuvres évoquent les explorations modernistes de Constantin Brancusi, les figures funèbres de la dynastie Han et les figures africaines représentant la fertilité.

Vers la fin des années 1970, l’artiste a commencé à faire de la sculpture politique. Après avoir déménagé en France en 1984, il s’est tourné vers une méthode plus naturaliste. Son travail peut être divisé en cinq catégories : les hommes, les femmes, les oiseaux, les couples et les formes épurées.

Wang Keping est un des membres fondateurs du premier groupe d’art expérimental chinois The Stars. Il continue à critiquer de façon directe et spontanée l’institution de l’art français et la scène d’art contemporain globale. L’artiste a dit « Dans ma sculpture, je m’efforce de trouver ce qui est universel dans la forme primitive chinoise, et le plus je retourne en arrière, vers les origines de cet art,  le plus je me rapproche de mon idée de l’art contemporain. »