Les biens culturels au cœur de nouvelles investigations menées par l’Ambassade américaine au Cambodge

Phnom Penh (Cambodge), le 21 octobre 2013, Art Media Agency (AMA).

L’Ambassade américaine au Cambodge a mis en place un atelier de trois jours autour de la question du pillage de biens culturels cambodgiens le lundi 21 octobre à Phnom Penh. Cet atelier a pris la forme d’enquêtes, de mises en accusation et jugements afin de faire la lumière sur cette forme de criminalité qui prive aujourd’hui le pays de son patrimoine culturel.

Des enquêteurs et professionnels du droit cambodgiens et américains ont partagé leurs expériences et efforts afin de trouver des solutions pour préserver les biens actuellement menacés par des pilleurs ou de destruction.

D’après le communiqué de presse de l’Ambassade, les autorités cambodgiennes attendent de cette table ronde que de nouveaux moyens de protection, techniques et humains soient mis à leur disposition. Les responsables de l’Ambassade se sont également engagés à lancer une campagne de sensibilisation et d’éducation au patrimoine à destination des touristes et populations locales.

Ce travail commun des autorités américaines et cambodgiennes pourrait venir renforcer la création d’institutions locales destinées à lutter contre le trafic illicite de biens archéologiques. Les batailles déjà menées par l’UNESCO pour valoriser et préserver le patrimoine mobilier et immobilier du Cambodge se verraient par ailleurs consolidées par l’intervention d’autorités compétentes américaines.