Francesco Vezzoli déménage une église au MoMA PS1

Montegiordano, le 4 novembre 2013, Art Media Agency (AMA).

L’artiste italien Francesco Vezzoli a désassemblé pierre par pierre une église dans le sud de l’Italie pour la reconstruire au Musée d’Art Moderne de New York PS1. L’édifice construit à la fin du XIXe siècle, situé dans le petit village de Montegiordano en Calabre a donc été soigneusement démonté et enveloppé par l’artiste. Son déménagement a froissé les autorités locales qui ont bloqué l’entreprise alors que la quasi-totalité de l’église démontée se trouve désormais dans un hangar du port de Giola Tauro, rapporte le quotidien italien Corriere della Sera. Cependant, Francesco Vezzoli a expliqué « avoir tous les permis en règle, alors que les travaux sont en cours depuis six mois […] L’église était perdue dans un champ de broussailles et je l’apporte au MoMA, c’est quand même mieux, non ? » Par ailleurs, selon une source proche de l’artiste, la situation serait résolue.

La petite église doit être exposée dans la cour du musée d’art contemporain MoMA PS1 dans le quartier de Long Island City. Pour l’artiste populaire et controversé de 42 ans, la reconstruction de l’église se fait dans le cadre du projet Trinité, sur « art, religion et glamour ». La série d’expositions est présente à Rome, où il a créé une galerie mélangeant classique et contemporain ; tandis qu’une exposition à Los Angeles propose de découvrir le regard de l’artiste sur le monde du cinéma. Quant à l’église transférée à Long Island, il compte y projeter ses œuvres vidéo. Son idée est de montrer que « l’art est une religion » et que le glamour de Hollywood est en train de le devenir. Il met en vedette des célébrités comme Courtney Love, Sharon Stone et Lady Gaga pour explorer les liens entre l’art, la religion, le sexe et les divas.