Une calligraphie vendue chez Sotheby’s crée la polémique

Shanghai, le 23 janvier 2014, Art Media Agency (AMA)

Gong Fu Tie, a été vendue 8,2 M$ (6,0 M€) chez Sotheby’s à New York, le 19 septembre 2013, durant la vente « Art classique chinois et calligraphies ». C’est une calligraphie chinoise attribuée au poète Su Shi – appartenant à la dynastie Son (960-1279). Elle crée actuellement une vive polémique.

Effectivement, un groupe d’historiens de l’art chinois, rattachés au Shanghai Museum, a estimé que l’œuvre était une contrefaçon, probablement créée au XIXe siècle.

Sotheby’s a usé de son droit de réponse dans un rapport de quatorze pages, où les experts de la maison de ventes affirment « rester fermement sur leur position ». Ils estiment que l’œuvre est réellement du poète Su Shi et confirment l’authenticité des sceaux, ainsi que du colophon de la calligraphie.

L’acquéreur de Gong Fu Tie, M. Liu, est un homme d’affaires et collectionneur chinois, qui désirait exposer l’œuvre dans son musée. Il s’est dit surpris de cette affaire et souhaite convoquer une commission indépendante.