Cornelius Gurlitt crée un site internet pour sa défense

Berlin, le 17 février 2014, Art Media Agency (AMA).

Les avocats de Cornelius Gurlitt, ainsi que Stephan Holzinger, son porte-parole, ont mis en place un site Internet afin de donner le point de vue de leur client sur le débat qui agite actuellement le monde de l’art. Ils souhaitent ainsi rétablir la vérité sur Cornelius Gurlitt. Il y précise par exemple que « Certains faits rapportés sur ma collection et moi-même ne sont pas corrects ou pas tout à fait corrects».

Ce site, qui n’est pas encore intégralement traduit en anglais, explique pourquoi et comment Cornelius Gurlitt souhaite protéger la collection de son père et en assurer la défense. Il déclare ainsi que seuls 3 % des œuvres peuvent être considérées comme des œuvres issues de la spoliation des biens de familles juives pendant la guerre.

Cependant, les avocats et le porte-parole de Stephan Holzinger expliquent ne pas vouloir créer de polémiques, mais les conditions favorables à un dialogue.