Découverte des Baga au Musée Barbier-Mueller

Genève, le 8 avril 2014, Art Media Agency (AMA).

Le musée Barbier-Mueller propose une exposition intitulée « Découvrez les Baga » jusqu’au 4 mai à Genève. Il s’agit d’une présentation des sculptures des Baga de Guinée-Conakry, une première à l’échelle européenne.

« Découvrez les Baga » est riche d’une quinzaine de masques, côtoyant tambours, sièges et statuettes de ce peuple de sculpteurs, connus pour leurs sociétés d’initiation masculines. Dimba, un buste féminin colossal en bois, et le masque serpentiforme Bansonyi témoignent tout particulièrement de la spécificité de leur histoire religieuse. L’exposition marque aussi de l’aboutissement de quinze années de recherches, dont celles de l’anthropologue David Berliner.

La production artistique des Baga a décliné dès le début du XXe siècle, consécutivement à l’arrivée de deux religions monothéistes dans la région : l’islam et le catholicisme. Ces dernières ont opéré un changement profond des sociétés Baga. La production a été définitivement stoppée dans les années 1960, notamment sous l’influence de Sekou Touré. Le premier président de la République de Guinée avait en effet exigé l’abandon de ces « fétiches païens ».

Les objets des Baga ont inspiré des artistes occidentaux, tels que Maurice de Vlaminck et Picasso, épris de leurs qualités esthétiques et plastiques fortes.